Transcription du média LRT_02_01_00412 En relecture

II, 412


Qui est là, entendis-je.



Cela avait été comme un cri dans le noir, et je me tenais tout près du
mur.
La rampe de l"escalier se découpait dans l'obscurité, dans le vestiraire déssert de la villa et Hélène Biaggise tenait en haut des marches, les pieds nus, en chemise de nuit dans la prénombre. La porte de sa chambre, tout au fond du couloir, était entrouverte qui laissait filtrer lumière sur le sol du couloir

Ont contribué (2):
brigittefc - Mojtaba74 -