Plonger dans l'écriture de Jean-Philippe Toussaint

Explorer les brouillons de La Réticence

Mettre en ligne les brouillons pour permettre à chacun d’accéder aux archives de la création littéraire, de les décrypter, et de s’en emparer pour de nouvelles recherches ou de nouvelles créations : tel est l’objectif du projet élaboré à partir des brouillons du quatrième roman de Jean-Philippe Toussaint, La Réticence, publié aux Éditions de Minuit en 1991.

Ces brouillons ont été confiés par leur auteur à l’Unité Mixte de Recherche Litt&Arts (UMR 5316 – Arts et pratiques du texte, de l’image, de l’écran et de la scène –  Université Grenoble Alpes / CNRS) sous la responsabilité scientifique de Brigitte Ferrato-Combe. Réunissant la totalité des documents préparatoires du roman, depuis les premières notes jusqu’aux épreuves et correspondances avec l’éditeur, ce fonds d’archives se révèle particulièrement intéressant pour les études littéraires, stylistiques ou génétiques.

Les 2700 feuillets tapuscrits, comportant une abondante annotation manuscrite, ont été numérisés par le Service interuniversitaire de Documentation de l’Université Grenoble Alpes où ils sont momentanément conservés. Ils seront déposés en totalité sur la plateforme collaborative TACT pour faire l’objet d’une transcription, opération indispensable pour leur donner une pleine lisibilité et permettre les analyses et recherches automatiques sur le texte.

En participant à la transcription, les lecteurs de Jean-Philippe Toussaint, amateurs de littérature, chercheurs ou simples curieux pourront observer au plus près le cheminement de l’écriture, le travail minutieux d’un écrivain particulièrement exigeant. Le texte, tapé à la machine à écrire (comme tous ses premiers romans, écrits dans les années 80, dont les brouillons ont disparu), est ensuite abondamment corrigé au stylo, tapé à nouveau en intégrant les corrections pour obtenir une version sans rature, corrigé à nouveau, retapé, et cela jusqu’à vingt ou trente fois pour certains passages. La succession des brouillons donne ainsi à voir le film de l’écriture au ralenti. Elle réserve aussi quelques surprises : certains personnages, objets ou épisodes y apparaissent en pleine lumière avant de s’effacer complètement dans le roman publié…

Accessibilité :

Au fur et à mesure de leur validation, les transcriptions, téléchargeables en XML-TEI,  sont déposées sur le site du Projet Réticence. Les données sont rendues publiques selon le souhait et avec l’accord de l’auteur, détenteur des droits. Les métadonnées issues du travail des chercheurs sont moissonnables.

 

Partenaires :

- Université Grenoble Alpes (UGA)

- Centre National de Recherche Scientifique (CNRS)

- Litt&Arts – Unité Mixte de Recherche sur les Arts et pratiques du texte, de l’image, de l’écran et de la scène (UMR 5316 UGA/CNRS)

-  Équipe Littérature et Arts Numérique (ELAN)

-  DEMARRE SHS ! (Données massives et riches pour la recherche en sciences humaines et sociales) (WP3 de DATA@UGA)

-  Service Interuniversitaire de Documentation (SID) de l’UGA

-  Structure Fédérative de Recherche-Création (SFR Création FED 4269) – Programme GeCLA « Genèse des créations littéraires et artistiques »

-  Consortium CAHIER  (Corpus d’auteurs pour les humanités : informatisation, édition, recherche intégré à la TGIR Huma-Num) https://cahier.hypotheses.org/

Image :  Conception graphique de Clémentine Maniguet à partir d'une planche-contact de Jean-Philippe Toussaint

Quelques données concernant le projet
  • Inscription libre
  • 248 médias
  • 90%
    1%
    1%
    8%
  • Ont contribué (9): Christophe Meurée - brigittefc - platformmaster - christinecolliere - epierazzo - marionce - JBPressac - cmalleret - annegf -