Transcription du média LRT_02_01_00428 Transcription en relecture

II, 428



Je finis par traverser le vestibule sans bruit et, laissant à ma droite
le salon qui s'étendait en silence dans l'obscurité, avec le grand chambranle
de pierre de la cheminée qui se découpait dans le fond de la pièce derrière
la double porte vitrée ouverte du salon, je m'engageai dans le petit petit couloir
étroit qui menait à la cuisine en passant sur la ??? de l'escalier. Je ne voyais pas à trois mètres devant moi,
et je continuais de prendre appui contre les murs pour avancer, craignant
d'allumer la lumière et n'osant pas non plus me servir de mon briquet.

Ont contribué (1): Wellington -