Écriture(s) épistolaire(s) : entretenir l’amitié entre absents depuis 1640.

IMPORTANT : après avoir fait votre demande d'intégration au projet, merci d’envoyer un email ayant pour objet « Demande TACT Transcripteur » et incluant votre pseudo TACT à la gestionnaire du projet à l’adresse suivante : iris.fabry@univ-grenoble-alpes.fr ; Nous nous assurerons de votre bonne réception des règles de transcription du projet et seulement alors confirmerons nous votre inscription.

 

BIENVENUES A TOUS ET A TOUTES

Présentation.

Les lettres sont une mine d’or pour les études en sciences sociales car elles sont une porte ouverte vers les pensées, conventions et pratiques sociales de tout un lieu et une époque. Elles sont la trace d’une existence lointaine ou passée, le témoin d’actes finis ou renoncés. Aujourd’hui, nous vous proposons de travailler avec nous sur la transcription de lettres des XVIIe et XVIIIe siècles dans lesquelles vous pourrez y découvrir un lexique qui a bien changé, une orthographe parfois surprenante, des transformations sociologiques en cours ainsi que des rituels singuliers.

Les lettres.

Nous vous proposons à la transcription deux types de lettres : les lettres forgées et les lettres authentiques.

Les lettres forgées sont des exemples de lettres proposées et écrites par des savants dans des manuels d’art épistolaire – des manuels qui vous aident à l’écriture correcte de lettres. Elles sont des plus intéressantes car elles présentent un condensé des représentations et des habitudes d’une époque, leurs auteurs ayant essayé de couvrir autant de situations que possibles en l’espace d’un livre.

Les lettres authentiques, aussi nommées missives, ont eu un véritable destinataire de leur temps. Elles sont l’application concrète des normes sociolinguistiques véhiculées et des situations illustrées par ces manuels. Ce sont alors de vrais idées, préoccupations et sentiments que la lettre permet aux destinataires de s’échanger afin d’effacer la distance qui les sépare.

Tous les textes proposés à la transcription sont libres de droit.

Le projet.

Le projet TACT Correspondances familières aux XVIIe et XVIIIe siècles entre dans le projet de recherche doctoral mené par Iris Fabry sous la direction de Julie Sorba (LIDILEM) et Cécile Lignereux (Litt&Arts), pour le laboratoire LIDILEM et financé par l’Université Grenoble Alpes.

Les transcriptions finales sous format .txt seront librement disponibles en ligne à la fin du projet. Si vous souhaitez que les liens vous soient communiquées à ce moment-là ou avoir plus d’information sur un sujet, merci de contacter Iris Fabry, gestionnaire du projet, à l’adresse suivante : iris.fabry@univ-grenoble-alpes.fr

 

La Liseuse à la fenêtre par Johannes Vermeer, ca. 1657

Quelques données concernant le projet
  • Inscription modérée
  • 3922 médias
  • 69%
    1%
    22%
    9%
Contributeurs (10)
irisf Adrienne_T KathF Wellington lhahner Mellie brunomaroneze MMN87 Océ M.Koch