Ce projet, financé par l'I-site Université Lille-Nord-Europe et soutenu par la Maison Européenne des Sciences de l'Homme et de la Société Lille Nord de France (MESHS), est principalement porté par Aude de Mézerac-Zanetti, spécialiste d'histoire religieuse de l'Angleterre d'Henri VIII (Mcf, Université de Lille, aude.de-mezerac@univ-lille.fr) et Olivier Spina, spécialiste d'histoire politique de l'Angleterre Tudor (Mcf, Université Lyon 2, olivier.spina@univ-lyon2.fr). Le volet humanités numériques du projet est coordonné par Victoria Le Fourner, chargée du traitement des données scientifiques à la MESHS.

Il s'agit, dans un premier temps, de faire la transcription et l'édition numériques d'un manuscrit d'environ 250 folios conservé dans les fonds de la Parker Library (Ms 128, Corpus Christi College, Cambridge) et déjà numérisé par celle-ci. Ce manuscrit, qui date du milieu des années 1540, collecte une centaine d'interrogatoires menés dans la population du Kent quant à leurs pratiques et croyances religieuses à la suite d'une dénonciation (jugée calomnieuse) de l'archevêque de Cantorbéry, Thomas Cranmer. Ce document permet une plongée inédite dans les croyances et les pratiques des clercs mais aussi des simples gens du peuple dans le contexte cahoteux de la réformation religieuse menée par Henri VIII. Dans un second temps, les données seront versées sur Nakala (outil développé par Huma-Num) de façon à les traiter « à 360° » (SIG, logiciels de constitutions de réseaux, lemmatisation…). 

Quelques données concernant le projet
  • Inscription modérée
  • 930 médias
  • 99%
    1%
Contributeurs (3)
Victoria Le Fourner Aude de Mézerac-Zanetti Spina Olivier