Transcription du média LRT_02_01_00399 Transcription en cours

II, 399

J'écoutai attentivement, et n'entendis plus rien, seulement le ronronnement régulier du réfrigérateur au loin dans la cuisine.étais resté un instant sans bouger dans le salon avant de Je quitter
ai le salon sans bruit
la pièce, et je me tenais tout prèsm'immobilisai contre le du mur dans le vestibule désert de la villa. La rampe de l'escalier se découpait dans l'obscurité, et je voyais
une partie du couloir de l'étage qui s'étendait dans le noir à l'étageLes meubles
étaient très sombres, qui 
Je montai les escaliers,  Je n'entendais aucun bruit et je

Je restai un instant sans bouger contre le mur et, n'entendant aucun
bruit,
  Je me dirigeai vers les escaliers
 et commençai à monter les escaliers dans l'obscurité. Je montais
les marches lentement dans l'obscurité, lentement, arrivai à l'étage.
très lentement, me tenant à la rampe.


Qui es là ? entendis-je.



Cela avait été comme un cri dans le noir, et Hélène Biaggi était en
face de moi dans le couloir au bout du couloir devant la porte de sa chambre. Elle était
en
 portait une chemise de nuit, <>les pieds nus, et elle ne bougeais pas. J'étais à
moins de quatre mètres d'elle, et je continuais à avancer. Elle m'avait<>
reconnu maintenant, et nous nous regardions fixement. J'avançai jusqu'à
elle, et,elle  me regardait fixement je voyais ses yeux qui ... dans le noir. J'arrivai à sa hauteur et elle tandis que, toujours immobile, ses yeux semblaient sourire
eElle me prit doucement la main. ,et nous ne bougions plus Qu'est-ce que tu fais là ? me dit-elle à voix basse. Je
lui pris la taille, et sentis le contact de sa chair sous le tissu très
léger de sa chemise de nuit.  Elle laissa aller sa tête contre mon épaule.
Qu'est-ce que tu fais là ? répéta-t-elle à voix basse. et <> Je ne répondis
pas, et nous nous embrassâmes dans la noir. 



Je ne répondis pas, et je l'étreignis dans le noir, sentis le contact de
son corps contre ma poitrine



le contact chaud de son corps endormi contre ma poitrine tandis
qu'elle m'embrassait dans le cou (pas dans le cou, <> dis-je, pas dans
le cou,
 ça me chatouille).

Ont contribué (1): brigittefc -